En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Pour plus de détails

L'Art déco

Accueil > L'Art déco

Après l’Art nouveau, dans les premières années du XX sièclee, les formes naturelles se simplifient et se synthétisent, annonçant les figures géométriques des années 1920 : c'est le début des bijoux Art déco.

Le Bijou Art déco est sobre et rangé, avec des couleurs soit Black and White soit vives tels le vert, le corail ou encore le bleu.
Les bijoutiers s’inspirent des styles Empire et Louis XVI pour réaliser des parures souvent composées de platine pour réaliser des montures plus fines et plus souples. Les bijoux étaient légers, délicats, travaillés en ajour. Souvent sertis de diamants, le motif principal était souvent stylisé.

Le noir et le blanc, l’onyx et le cristal introduisent des oppositions plus franches, tandis que l’utilisation du lapis-lazuli, du jade et du corail permet de créer une joaillerie haute en couleurs. Les créateurs aiment conjuguer le mat et le brillant, le transparent et l’opaque au service d’une bijouterie très contrastée par les couleurs, les matières, mais aussi les thèmes. Les formes géométriques, issues du mouvement cubiste, donnent des plans nets et tranchés que favorisent les nouvelles tailles des pierres : en baguette, trapézoïdale… Parallèlement à la rigueur du cubisme, les créateurs s’inspirent largement de l’Extrême-Orient, plus particulièrement de la Chine, lui empruntant des matières comme le jade et des thèmes comme les masques.

La veine naturaliste persiste avec la présence de fleurs plus ou moins stylisés sur de nombreux bijoux. Le joaillier pouvait ainsi donner libre cours à son goût pour les mélanges de couleurs. La vogue du Tutti Frutti plebiscitée par la maison Cartier offrit de somptueux bijoux.

À la polychromie des années 1920 succède la monochromie des bijoux des années 1930 représentés par des œuvres de Raymond Templier ou de Jean Després. À la fin des années 1920 et au début des années 1930, ce dernier réalise des parures en or blanc et en verre gravé par Étienne Cournault, ainsi que des bijoux qui s’inspirent du monde mécanique, de la machine, de la voiture et de la vitesse.

Les grande bijoutiers de l'époque sont Georges Fouquet, qui crée dans son atelier les bijoux dessinés par son fils Jean mais aussi ceux du peintre André Léveillé, du sculpteur Jean Lambert Rucki, de l’affichiste Cassandre et de l’architecte Eric Bagge ; la maison Boucheron,  ou encore Raymond Templier. La Maison Cartier s'inspira aussi à cette époque du monde animal et plus particulièrement du pelage des fauves pour créer ces céléèbres motifs toujours d'actualité.

 

Collection de précieux bijoux Art déco

29 Article(s)
 
29 Article(s)
 
bijoux_baume_rassurance_pictogrammes_01  bijoux_baume_rassurance_pictogrammes_03  bijoux_baume_rassurance_pictogrammes_02  bijoux_baume_rassurance_pictogrammes_04  
Inscrivez-vous à notre newsletter
et restez informé de nos nouveautés
Suivez-nous sur
les réseaux sociaux